Marbella - Province de Málaga

À l’approche de la ville, le paysage se couvre d’étendues vertes : ce sont les golfs de Marbella, une des plus importantes concentrations au monde, qui annoncent qu’ici la villégiature est placée sous le signe du luxe et de l’argent. Oisifs de la jet-set, vedettes du cinéma, émirs mais aussi hommes d’affaires russes ou siciliens en ont fait un de leurs rendez-vous européens.

Autour de la petite ville andalouse, qui offre le charme rêvé d’une carte postale, ont poussé hôtels de grand luxe, marinas, et encore zones résidentielles aux villas Hollywoodiennes. Certaines carrément pharaoniques, comme l’ancienne résidence du roi Fahd d’Arabie Saoudite, réplique de la Maison Blanche derrière de hauts murs protégés par des miradors. Le long des rues de la ville, où glissent silencieusement de luxueuses limousines, s’exposent les plus grandes enseignes de couturiers et de joailliers.

La vieille Marbella, bichonnée par une riche municipalité, offre ce qu’il faut d’exotisme aux estivants. Centre névralgique de la ville la plaza de los Naranjos est à Marbella ce que la place des Lices est à Saint-Tropez : l’endroit où il faut être vu. Mais comme sur la côte varoise, on y rencontre davantage de badauds à la recherche de célébrités que les célébrités elles-mêmes, qui préfèrent le refuge discret de leurs propriétés.  

À Marbella cependant, le coeur de la ville s’entoure d’un cadre architectural plus imposant : l’Ayuntamiento du XVIe s. ; l’Ermitage Nuestro Señor Santiago, fondé au XVe s., qui voisine avec une fontaine Renaissance ; la noble façade de pierre de la Casa del Corregidor XVIIe s. complète l’ensemble. À quelques dizaines de mètres de la place, l’Église Nuestra Señora de la Encarnación, du XVIe s., a été restaurée en style baroque ; en face, une tour médiévale appartient au système défensif qui entourait le château dont quelques vestiges se dressent un peu plus au Nord.

Le Museo del Grabado español contemporáneo (musée de la Gravure espagnole contemporaine) s’abrite dans l’ancien hôpital de Bazán (fin XVIe s.) surmonté d’une tour-mirador et doté d’un beau patio à colonnes. On peut y voir une collection d’oeuvres de Picasso, Miró, Dalí, Tàpies, Chillida...

Près du quartier ancien, on peut également visiter un curieux musée des Bonsaïs, qui présente une des plus importantes collections du genre en Europe.

Astuce: pour enlever cette publicité Jimdo, jetez-donc un oeil sur JimdoPro... ;-)

Informations ici