Gibraltar - Province de Cádiz

Dernier confetti de l’empire britannique, le Peñon de Gibraltar défie l’orgueil espagnol : depuis 1704, l’Union Jack flotte sur ce mouchoir de poche de 6 km², dans Main Street les Bobbies règlent la circulation et les Gurkhas népalais montent la garde devant la résidence du gouverneur. Ici, pas de curiosités qui justifient un détour, si ce n’est l’exceptionnel panorama qui s’offre du haut du Rocher et l’ambiance particulière de cette dernière colonie d’Europe. A l’heure de l’Union Européenne et des accords de libre circulation, le statut particulier de Gibraltar reste l’objet de profonds désaccords entre Londres et Madrid. Quant aux habitants eux-mêmes, au vu des brillantes réussites financières du Territoire, ils sont de plus en plus nombreux à ne plus rester sourds à l’idée d’une indépendance.

NORTH TOWN

 

Main Street est la rue principale avec ses alignements d’enseignes de magasins et de bâtiments commerciaux. De part et d’autre, de courtes ruelles perpendiculaires donnent accès aux différents quartiers.

Main Street
Main Street

Gibraltar Museum, pour tout savoir sur Gibraltar, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours en passant par les différents conflits qui opposèrent Espagnols et Britanniques au pied du Rocher.

La cathédrale fut construite au XVIe s., en style gothique sur l’emplacement d’une mosquée, tout proche le palais du gouverneur est un ancien couvent franciscain fondé en 1531. Main Street se termine par la porte de Charles III, à l’entrée des très beaux jardins de l’Alameda crées en 1814. C’est là que se trouve le point de départ du téléphérique pour Upper Rock (aller-retour pour £9).

EUROPA POINT

 

A la pointe sud du territoire, face au Maroc et au continent africain, veille le phare de Gibraltar, près d’une mosquée qui fut construite grâce aux libéralités du roi Fahd d’Arabie Saoudite.

UPPER ROCK

 

C’est l’intérêt majeur d’une visite à Gibraltar. Routes et chemins balisés conduisent aux différentes curiosités, dont la plupart rappellent les grandes heures de la présence britannique.

 

Le sommet (425 m d’altitude) ménage bien entendu les vues les plus grandioses sur le site et la baie d’Algérisas : on y comprend d’un coup d’œil l’intérêt stratégique exceptionnel du lieu. Les flancs du Rocher, qui servent de refuge à plusieurs espèces d’oiseux migrateurs, sont couverts d’une flore méditerranéenne épaisse et odorante que les autorités s’emploient de protéger.

SAINT MICHAEL’S CAVE

 

Ce vaste réseau de grottes recèle sa part de mystère : en 1840, deux officiers y disparurent sans qu’on n’ait jamais pu retrouver leurs corps. Selon la légende locale, ces cavités conduiraient à un tunnel naturel passant sous le Détroit. C’est par là que seraient arrivés les célèbres singes du Rocher.

APES’ DEN

 

Au pied de ce célèbre belvédère sur la baie s’ouvre le Ravin des Singes. Ces animaux peu farouches et un tantinet chapardeurs furent introduits par les musulmans au IXe s., depuis ils y vivent en liberté.

A VOIR EGALEMENT :

 

The Military Heritage Center

The Great Siege Tunnel

The City Under Siege

Le Château Maure

Bon à savoir : pour pouvoir entrer sur le territoire il est nécessaire d’avoir carte d’identité ou passeport selon la nationalité.

Il est possible de payer en livres et en euros

Astuce: pour enlever cette publicité Jimdo, jetez-donc un oeil sur JimdoPro... ;-)

Informations ici