Almuñecar - Province de Grenade

Les longues plages de sable et de galets ont fait de cette ville de 26 000 habitants une importante station balnéaire qui accueille toujours plus de vacanciers dans ses immeubles d’une élégance souvent discutable ; le Paseo del Mar offre néanmoins quelques rares terrasses agréables sous les palmiers. Almuñecar possède quelques édifices historiques qui justifient une rapide visite.

L’Eglise de la Encarnación, achevée au XVIIe s., conserve la mémoire de deux grands noms de l’architecture andalouse : Juan de Herrera, qui fut son principal architecte, et Diego de Siloé qui en dessina le clocher.

Le musée archéologique, situé plus haut dans la ville, est aménagé dans un réseau de constructions souterraines datant de l’époque romaine et que l’on nomme localement grottes (Cuevas de Siete Palacios). Malgré leur importance modeste, les collections embrassent toute l’histoire de la ville, depuis les Carthaginois jusqu’à la présence musulmane en passant par la colonisation romaine.

CASTILLO DE SAN MIGUEL

 

Il est le dernier avatar d’une occupation très ancienne. En effet les premiers à occuper cette éminence dominant la mer furent, au milieu du Ier millénaire av. J.C, les Carthaginois, auxquels succédèrent les Romains. La citadelle connut son heure de gloire à l’époque musulmane, notamment sous les rois nasrides de Grenade qui en firent une agréable villégiature. Cédée sans combat aux Rois Catholiques en 1489, la citadelle fut presque entièrement détruite par un bombardement anglais en 1808, alors que les troupes françaises y avaient trouvé refuge.

Au centre de la ville, le Parque El Majuelo conserve les vestiges d’ateliers de salaison de poisson, une industrie introduite ici par les Carthaginois.

Astuce: pour enlever cette publicité Jimdo, jetez-donc un oeil sur JimdoPro... ;-)

Informations ici